juin 122009
 

Parfois les brötchen croquent sous la dent
[Der dritte Nagel]
Hermann Kant
Autrement
9782746712997
Paru en mai 2009.

De mensonges en prévarications, un comptable ordinaire entre dans une série de trocs dans le but ultime de se procurer les excellents brötchen du boulanger Schwint.

Un récit drôle, aux descriptions pleines de sensualité (je vous mets au défi de ne pas avoir envie de brötchen quand vous refermez le livre), dont le principal défaut est d’être beaucoup trop court.

Lire un court extrait »

L’appartement n’était pas mal, mais ce qu’il avait de mieux, c’était son boulanger. Je n’avais pas fait ce déménagement à cause de lui, mais à cause de lui je ne serais plus jamais reparti. Il faisait des brötchen comme on ne croyait plus jamais en revoir. C’était comme si une espèce disparue avait laissé l’un des siens pour montrer au monde ce qu’il avait perdu.

Parfois on tombe encore sur une tomate qui a le goût de tomate. Parfois un concombre a ce parfum âpre et doux que les concombres ont pu avoir jadis. Parfois les fraises n’ont pas seulement l’air de fraises. C’est le bonheur. Mais le bonheur est un mot pour les exceptions.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.