juin 012010
 

C’est tous les jours comme ça
Pierre Autin-Grenier
Finitude
9782912667762
Paru en avril 2010.

Dans un monde parallèle au notre, mais beaucoup plus totalitaire, un écrivain observe ses contemporains.

Au début je me suis demandée s’il s’agissait d’un roman ou de nouvelles, mais ce sont en fait de très courts chapitres connectés assez vaguement. Chacun est comme une pièce du puzzle dont l’ensemble reconstitue l’image d’un univers d’autant plus terrifiant qu’il n’est pas si difficile à imaginer.

Certains épisodes vont jusqu’à l’absurde et introduisent une note d’incongru qui soulage un peu l’atmosphère oppressante.

Un bijou à découvrir !

Lire un court extrait »

Nous nous trouvions réunis dans une vaste salle un peu austère au centre de laquelle avait été dressé un immense buffet froid pour arroser je ne sais quel événement dont je ne mesurais pas de prime abord toute l’importance.

Avec une logique impressionnante des discours un peu ampoulés s’étaient enchaînés à des discours assez guindés, le tout ponctué de vifs mais brefs applaudissements et, pour finir, invitation nous avait été faite d’aller nous sustenter.

C’est alors que l’homme en l’honneur de qui était organisée cette réception et qui venait de répondre d’une voix tremblotante aux hommages et éloges dont il avait été l’objet se jeta de but en blanc sur la femme du patron. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, l’ayant mise en charpie, il la dévora tout entière sous nos yeux, n’en laissant guère plus, une fois repu, qu’un morceau de cuir chevelu et un sac en croco. Relatant après bien des années cette petite anecdote longtemps restée enfouie dans ma mémoire, il me revient maintenant qu’on remettait ce jour-là à ce brave homme la médaille du travail en récompense de trente ans de bons et loyaux services passés aux différentes chaînes de transformation chimique de notre groupe agro-alimentaire.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.