sept 252010
 

L’Oiseau noir
[Svartfugl]
Gunnar Gunnarsson
Arléa
9782869591301
Paru en 1992.

Un homme et une femme sont accusés d’avoir assassiné leur conjoints respectifs.

Une description intéressante de la vie dans un petit village d’Islande au XIXe siècle : l’isolation des habitants, et notamment la façon dont les rumeurs se répandent dans une communauté en vase clos.

L’administration assez système D de la justice est quelque peu surprenante pour un lecteur de XXIe siècle, notamment la façon dont les juges ont décidé de la culpabilité des accusés avant même le procès.

Dérangeant.

Lire un court extrait »

De toute ma vie, je n’ai vu un homme comme lui. Je ne l’oublierai jamais, le Bjarni ; avec sa barbe blonde et frisée flottant au vent, ses yeux bleus et brillants qui semblaient composés de cristaux brisés, portant le petit cercueil large et difforme qui cachati, bizarrement le mystère de la mort.

Je ne puis décrire l’émotion que j’éprouvai en me trouvant face à lui. J’eus réellement l’impression de voir mon destin se dresser devant moi. Comme un présage du danger qui me menaçait. Cet homme jouerait un rôle dans ma vie : je le sentais et je le savais.

  2 commentaires à “L’Oiseau noir, de Gunnar Gunnarsson”

  1. Aimant beaucoup la littérature Islandaise et nordique en général je note ce titre que je ne connaissais pas du tout

    • Le livre est épuisé, malheureusement. Je l’ai emprunté à la bibliothèque, et sinon il est disponible d’occasion sur internet pour un prix raisonnable.

      Si tu aimes la littérature islandaise, il faut que tu lises Rosa candida, qui est absolument magnifique :)

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.