déc 312010
 

Winter Fair Gifts in Miles in Love
[Pas traduit]
Lois McMaster Bujold
Baen
9781416555223
Paru en 2008.

Miles se marie, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Pas, de loin, le meilleur texte de Bujold, mais l’utilisation du point de vue externe est toujours intéressante.

Lire un court extrait »

The hulking figure unfolded from the groundcar and stood up, and up. Pym, who was almost as tall as Roic, did not come quite up to its shoulder. It shook out the swirling folds of a gray and white greatcoat of military cut, and threw back its head. The light from overhead caught the face and gleamed off . . . were those fangs , hooked over the out-slung lower jaw?

Sergeant Taura was the name that went with it, by process of elimination. One of m’lord’s old military buddies, Pym had given Roic to understand, and—don’t be fooled by the rank—of some particular importance (if rather mysterious, as was everything connected with Lord Miles Vorkosigan’s late career in Imperial Security.) Pym was former ImpSec himself. Roic was not, as he was reminded, oh, three times a day on average.

 

Une silhouette massive sortit de la voiture et se déplia. Pym, qui était presque aussi grand que Roic, ne lui arrivait pas tout à fait à l’épaule. La créature secoua les plis d’un manteau gris et blanc de coupe militaire, et rejeta sa tête en arrière. La lumière illumina son visage et fit briller… étaient-ce des crocs, visibles sur la mâchoire saillante ?

Par élimination, c’était là le sergent Taura. Un des anciens camarades de l’armée de milord, Pym avait fait comprendre à Roic, et — ne te laisse pas tromper par le rang — d’importance particulière (et plutôt mystérieuse, comme tout ce qui avait rapport à l’ancienne carrière de Lord Miles Vorkosigan dans la Sécurité Impériale.) Pym était lui-même un ancien de SécImp. Pas Roic, comme on le lui rappelait, oh, trois fois par jour en moyenne.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.