juil 032011
 

Matin brun
Franck Pavloff
Cheyne
9782841160297
Paru en 1998.

Un texte très court sur le fascisme.

L’analogie faite dans la nouvelle pour illustrer comment un état fasciste peut s’imposer est peut-être un peu facile pour un lecteur adulte, mais on peut voir pourquoi ce texte est beaucoup étudié au collège.

Simple et efficace.

Lire un court extrait »

C’est vrai que la surpopulation des chats devenait insupportable, et que d’après ce que les scientifiques de l’État national disaient, il valait mieux garder les bruns. Que des bruns. Tous les tests de sélection prouvaient qu’ils s’adaptaient mieux à notre vie citadine, qu’ils avaient des portées peu nombreuses et qu’ils mangeaient beaucoup moins. Ma foi, un chat c’est un chat, et comme il fallait bien résoudre le problème d’une façon ou d’une autre, va pour le décret qui instaurait la suppression des chats qui n’étaient pas bruns.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.