août 272009
 

La Rafale des tambours
[The Winter of the World]
Carol Ann Lee
La Table Ronde
9782710330707
Parution en août 2009.

Pendant la Grande Guerre, Alex Dyer, correspondant de guerre, tombe fou amoureux de la femme de son meilleur ami parti au front. Ils entament une liaison qui les détruira tous les trois. En quête de rédemption, Alex cherchera à exaucer, d’une certaine manière, la dernière requête de son ami.

J’ai beaucoup aimé ce livre, d’abord pour ses références à la Première Guerre Mondiale, qui est une des périodes de l’histoire que je préfère (si on peut dire ça d’une guerre qui a tué plus de 10 millions de personnes). La grande histoire se mêle parfaitement à la petite, et le choix de la période historique est loin d’être gratuit.

Soyons honnêtes, si vous lisez le résumé donné par l’éditeur, il n’y a pas vraiment de suspense, et vous pourrez deviner l’intrigue sans même ouvrir le livre. Mais ce qui compte ici, ce n’est pas le point d’arrivée : c’est le voyage pour en arriver là.

Un autre coup de cœur pour cette rentrée !

Lire un court extrait »

L’affût de canon surmonté du cercueil émerge de sous la grande Arche de l’Amirauté ; sur le drapeau déchiré et délavé, le casque en acier brille dans la faible lueur du soleil.

À Trafalgar Square, la foule entend le martèlement cadencé des sabots des chevaux avant d’apercevoir, enfin, leurs silhouettes noires qui sortent de la brume. Les hommes laissent maintenant échapper leurs larmes, sans honte, et les cris d’effroi des femmes déchirent l’air, à mesure que l’excès de chagrin, incontrôlable, commence à se répandre, de la capitale haletante jusqu’à ses faubourgs, vers les villages, les bourgs, les autres villes, jusque dans la campagne et sur la côte.

Mais nulle part on ne le ressent aussi fortement que dans le cœur de l’Angleterre, à Londres, parmi ces gens alignés dans les rues pour voir passer le cortège. Car ils sont venus de près et de loin, de tous les coins du royaume, pour assister à l’inhumation de l’homme qui leur appartient à tous et à aucun, le soldat sans nom, ramassé sur le champ de bataille pour être enterré au milieu des rois : le Soldat inconnu.