oct 032010
 

Soufi, mon amour
[The Forty Rules of Love: A Novel of Rumi]
Elif Shafak
Phébus
9782752904461
Paru en août 2010.

Une femme, lectrice dans une maison d’édition, reçoit un manuscrit sur l’amitié entre Rumi et Shams i-Tabriz, deux maîtres du soufisme du XIIIe siècle. La découverte de cette religion mystique ainsi que l’amitié qu’elle développe avec l’auteur l’incitent à remettre sa vie en question.

Je suis littéralement partagée à propos de ce livre. Autant j’ai trouvé Doux blasphème, le roman dans le roman, passionnant, d’autant plus que je ne connaissait rien au soufisme, autant l’histoire contemporaine qui s’articule entre la lectrice et l’auteur est bateau jusqu’au cliché, bien qu’elle s’améliore modérément sur la fin.

J’en sors avec une vision globalement positive, mais j’aurais tout de même préféré que le roman se limite à Doux blasphème.

Lire un court extrait »

Tu tiens une pierre entre tes doigts et tu la lances dans un ruisseau. Tu risques d’avoir du mal à constater l’effet produit. Il y aura une petite ride où la pierre a brisé la surface, et un clapotis, mais étouffé par les flots bondissants du cours d’eau. C’est tout.

Lance une pierre dans un lac. L’effet sera non seulement visible mais durable. La pierre viendra troubler la nappe immobile. Un cercle se formera où la pierre a frappé et, au même instant, il se démultipliera, en formant d’autres, concentriques. Très vite, les ondulations causées par ce seul « plop » s’étendront au point de se faire sentir sur toute la surface de l’eau, tel un miroir une seconde plus tôt. Les cercles atteindront les rives et, alors seulement, ils s’arrêteront de grandir et s’effaceront.

Si une pierre tombe dans une rivière, les flots la traiteront comme une commotion parmi d’autres dans un cours déjà tumultueux. Rien d’inhabituel. Rien que la rivière ne puisse maîtriser.

Si une pierre tombe dans un lac, en revanche, ce lac ne sera plus jamais le même.