mai 212010
 

Victoria
[Victoria]
Knut Hamsun
Gaïa
9782847201598
Paru en 2010.

Le fils du meunier et la fille du châtelain s’aiment, mais la société et leur propre orgueil les séparent.

L’atmosphère étriquée et classiste de la Norvège de la fin du XIXe siècle est tellement bien rendue que nous étouffons avec les héros contre les restrictions imposées par les normes sociales.

Un beau récit, même si les personnages sont souvent frustrants dans leur détermination à gâcher leur vie.

Lire un court extrait »

– Merci d’être venue, Victoria. Avant que vous arriviez, j’étais désespéré, et voilà que c’est passé. Pardonnez-moi de vous avoir abordée au théâtre ; malheureusement je suis également allé prendre de vos nouvelles chez le chambellan. Je voulais vous revoir pour savoir ce que vous entendiez au juste, pour connaître vos véritables intentions.

– Mais vous les connaissez. Avant-hier, j’en ai dit suffisamment pour qu’il n’y ait pas de malentendus.

– Malgré cela, il me reste de nombreux doutes.

– N’en parlons plus. J’en ai dit suffisamment, beaucoup trop même, et maintenant je vous fais de la peine. Je vous aime, je n’ai pas menti avant-hier, et je ne mens pas non plus en ce moment, mais beaucoup de choses nous séparent. Je vous apprécie, je parle volontiers avec vous, plus qu’avec d’autres, mais… Je n’ose pas rester davantage, on peut nous voir d’en haut. Johannes, il y a énormément de choses que vous ignorez ; ne me demandez pas de vous dire ce que j’entends par là. J’y réfléchis nuit et jour ; j’étais sincère l’autre fois. Mais ce sera impossible.

– Qu’est-ce qui sera impossible ?

– Tout. Écoutez, Johannes, ne m’obligez pas à avoir de l’orgueil pour deux.