oct 162010
 

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants
Mathias Enard
Actes Sud
9782742793624
Paru en août 2010.

Michel-Ange part à Constantinople construire pour le Sultan un pont sur le Bosphore.

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants relate un épisode peu connu de la vie de Michel-Ange : son séjour à Constantinople. Le contraste entre le raffinement de la culture orientale et le barbare occidental est d’autant plus intéressant qu’il est montré du point de vue de Michel-Ange.

Je n’ai cependant pas aimé le style, et donc le roman n’a pas vraiment marché pour moi.

Lire un court extrait »

Le lendemain, il attend un message du pape. Il tremble de rage en pensant que le pontife n’a même pas daigné le recevoir, la veille de son départ. Bramante l’architecte est un imbécile, et Raphaël le peintre un prétentieux. Deux nains qui flattent la superbe démesurée de l’empourpré. Puis le dimanche arrive, Michel-Ange fait gras pour la première fois depuis des mois, un agneau délicieux, cuit par le boulanger son voisin.

Il dessine tout le jour, épuise en un rien de temps trois sanguines et deux mines de plomb.