déc 312009
 

Rosencrantz & Guildenstern are Dead
Tom Stoppard
Grove Press
9780802132758
Paru en 1966.

Deux personnages sont convoqués à la cour d’Elseneur pour distraire Hamlet. Ils ne savent pas d’où ils viennent, ni vraiment où ils vont.

Une de mes pièces préférées ! Linguistiquement compliquée, avec des jeux sur les mots qui vont jusqu’à l’absurde, et pleine de références à Hamlet, qui lui sert de toile de fond. Il y a notamment toute une réflexion sur l’art et la réalité, grâce à la rencontre des deux personnages avec la troupe d’acteurs qu’Hamlet va embaucher pour dénoncer le meurtre dont a été victime son oncle.

De loin la pièce la plus connue de Tom Stoppard, le type qui a aussi écrit le scénario de Shakespeare in Love (un film qu’on ne peut apprécier réellement qu’avec un minimum de familiarité avec l’œuvre shakespearienne, les contemporains de Shakespeare, ainsi que la scène britannique de ces vingt dernières années). Il existe aussi un film avec Gary Oldman et Tim Roth, lui aussi excellent. Malheureusement, ni le film ni la pièce ne sont disponibles en français, de nos jours :/

Lire un court extrait »

GUIL (clears his throat): In the morning the sun would be easterly. I think we can assume that.

ROS: That it’s morning?

GUIL: If it is, and the sun is over there (his right as he faces the audience) for instance, that (front) would be northerly. On the other hand, if it is not morning and the sun is over there (his left) . . . that . . . (lamely) would still be northerly. (Picking up.) To put it another way, if we came from down there (front) and it is morning, the sun would be up there (his left), and if it is actually over there (his right) and it’s still morning, we must have come from up there (behind him), and if that is southerly (his left) and the sun is really over there (front), then it’s the afternoon. However, if none of these is the case——

 

GUIL (se raclant la gorge): Le matin, le soleil devrait être à l’est. Je pense qu’on peut présumer ça.

ROS: Que c’est le matin ?

GUIL: Si ça l’est, et que le soleil est (à sa droite alors qu’il fait face au public) par exemple, ça (devant lui) ce serait le nord. Cela dit, si ce n’est pas le matin, et que le soleil est (à sa gauche) … ça … (lentement) ce serait toujours le nord. (se reprenant) Pour le dire autrement, si nous venions de là (devant lui) et que c’était le matin, le soleil serait là (à sa gauche), et si c’est en fait (sa droite) et que c’est toujours le matin, nous sommes forcément venus de (derrière lui), et si ça c’est le sud (à sa gauche) et que le soleil est en fait (devant lui), en fait c’est l’après-midi. Mais si aucune de ces hypothèses n’est la bonne…